Rechercher sur TLD Google
Favoris   Démarrage   Envoyer   Imprimer   Moteur TLD   RSS


Accueil > Actualités > Finalement pas de Virtual RAID on CPU pour les Core X et le X299 ?

Finalement pas de Virtual RAID on CPU pour les Core X et le X299 ?

Lors de la présentation des processeurs Core X Series (Skylake-X) et du chipset X299 à l'occasion du Computex 2017, Intel annonçait fièrement que cette plateforme Basin Falls pour utilisateurs enthousiastes prendrait en charge une toute nouvelle technologie nommée Virtual RAID on CPU (VROC) qui consiste à interconnecter directement une grappe RAID de SSD NVMe sur les lignes PCIe gérées par le CPU qui ne rencontrent pas les mêmes limitations de bande passante que les lignes PCIe offertes par le chipset. En utilisant plusieurs cartes filles pouvant accueillir chacune jusqu'à 4 SSD M.2 NVMe PCIe x4, Intel promettait ainsi qu'il serait possible de créer des volumes RAID allant jusqu'à 20 SSD avec des débits pouvant atteindre 128 Gb/s !

Il semblerait toutefois qu'Intel se soit aperçu qu'une telle fonctionnalité n'intéressera qu'un nombre très limité d'utilisateurs alors qu'il s'agissait d'une véritable usine à gaz pour les fabricants de cartes mères ce qui explique sans doute pourquoi Intel a mis un peu d'eau dans son vin depuis cette annonce. Quelques informations supplémentaires sur la fonctionnalité Virtual RAID on CPU sont en effet apparues ces derniers jours sur le site web d'Intel et on apprend que le VROC est finalement réservé aux stations de travail professionnelles et aux serveurs de dernière génération c'est à dire à la plateforme Skylake-SP (Purley) composée d'un processeur Xeon Scalable (Bronze/Silver/Gold/Platinum) au format LGA 3647 et d'un chipset C620 Series (Lewisburg). Les futurs processeurs Xeon Scalable sur socket LGA 2066 qui devraient être associés au chipset C422 pour des stations de travail à moindre coût seront aussi compatibles avec VROC.

Intel écrit explicitement que les processeurs High End Desktop (HEDT) Core X Series (Skylake-X) et les cartes mères basées sur le chipset X299 ne sont pas supportées par le VROC mais le constructeur rajoute un "en ce moment" laissant penser que ce pourrait quand même être le cas un jour ou l'autre. En tout cas, cela tranche nettement avec l'enthousiasme d'Intel au Computex qui mettait largement le VROC en avant pour les utilisateurs exigeants et qui avait même présenté la carte fille d'ASUS permettant de connecter tous les SSD NVMe.

Reste donc à voir comment réagiront les fabricants ayant implémenté cette fonctionnalité dans leurs cartes mères ou du moins en faisant encore la promotion dans les spécifications techniques des produits. Ne parlons même pas du goût amer que cela risque de laisser aux utilisateurs qui sont passés à la plateforme Basin Falls LGA 2066 pensant pouvoir un jour profiter du VROC. On ne peut toutefois pas exclure un énième rebondissement et que le VROC soit finalement utilisable sur certaines cartes mères X299 mais de façon non officielle. Affaire à suivre donc !

Le VROC RAID 0 sera aussi payant

Par ailleurs, comme nous l'avions évoqué en juin, le Virtual RAID on CPU devait initialement pouvoir être utilisé gratuitement en mode RAID 0 alors que l'activation des modes RAID 1 et RAID 5 devait nécessiter l'achat d'une clé matérielle à brancher sur la carte mère. On constate que là aussi il y a eu du changement car Intel indique maintenant que le RAID 0 ne sera pas exploitable sans une clé optionnelle. Par défaut, le PCH incluera la licence VROC Pass-Through permettant aux différents SSD de fonctionner mais comme de simples lecteurs NVMe sans aucune redondance. L'achat de la clé VROC Standard permettra d'activer les modes RAID 0/1/10 alors que la clé VROC Premium activera en plus le mode RAID 5.

Intel ne donne malheureusement toujours pas les tarifs de ces clés VROC Standard et Premium et se contente d'indiquer qu'elles seront commercialisées par les OEM.

Pour rappel, le VROC est un RAID logiciel dont les traitements sont assurés par le processeur central à contrario d'un contrôleur RAID matériel dédié (HBA). Sachez aussi que le fonctionnement du VROC nécessite justement le pack logiciel Rapid Storage Technology Enterprise 5.x qui installe le périphérique Volume Management Device. Outre la simple gestion des périphériques NVMe en RAID, ce pilote VMD offre la prise en charge de volumes RAID bootables, le branchement/débranchement à chaud des SSD NVMe, la gestion normalisée des LED situées à l'arrière du serveur (IBPI) mais aussi une solution originale pour le problème de Write Hole des volumes RAID 5. Les contrôleurs de stockage RAID sont généralement fournis avec une solution de secours (batterie ou mémoire flash) pour éviter la perte de données d'un système RAID 5 dégradé lors d'une perte de l'alimentation électrique. Le VMD propose, lui, un système de log des opérations d'entrées/sorties ce qui évite l'usage d'une solution de secours.

S'il ne sera donc pas possible de brancher plusieurs SSD NVMe en VROC directement aux lignes PCIe des processeurs Skylake-X et en utilisant les drivers RSTe 5.x, un RAID de SSD NVMe devrait toutefois fonctionner en utilisant le chipset X299 et les drivers standards RST 15.x mais on sera dans ce cas fortement limité en performances par la bande passante du bus DMI 3.0 qui absorbe en revanche sans souci le trafic de plusieurs SSD SATA III en RAID ou d'un seul SSD NVMe.

Mise à jour du 26/07/2017

Intel nous indique que la fonctionnalité VROC devrait normalement être disponible à terme sur la plateforme Basin Falls mais ce ne sera confirmé que dans quelques semaines.

Actualité publiée par Julien Sambourg le mardi 25 juillet 2017 à 17:30
Commenter cette actualité
Marque associée : Intel
Catégories associées : Carte mère, Carte contrôleur, Processeur, Solid-State Drive (SSD), Disque dur
Flux RSS des actualités TousLesDrivers.com



Actualités relatives
Annonces

Fichiers relatifs
Annonces

Dossiers relatifs
Boîte à outils SanDisk SSD Dashboard
Les Solid-State Drive (SSD) bénéficient régulièrement de mises à jour de leur logiciel interne (firmware) afin d'améliorer leurs performances et leur compatibilité. Pour effectuer cette mise à jour simplement, SanDisk propose l'application SSD Dashboard qui offre également bien d'autres fonctionnalités de maintenance et d'optimisation que nous vous présentons dans ce dossier.

Guide de mise à jour des SSD
Les SSD sont véritablement à l'heure actuelle le meilleur moyen de booster les performances d'un ordinateur. Pourtant, pour profiter au mieux d'un tel matériel, il est souvent nécessaire que son firmware soit mis à jour. Voici un guide qui explique pas à pas comment réaliser cette opération.